mercredi, juin 07, 2006

Un procureur encombrant

Le procureur de la Confédération Helvétique Valentin Roschacher a fait parler de lui dans les journaux d'aujourd'hui (Le Temps et L'AGEFI).



Pour certaines raisons il a engagé le criminel colombien José Manuel Ramos en tant qu'informateur puis l'invité en Suisse sous sa protection. Ensuite, sur les dires de ce dernier, il a fait d'arrêter Oskar Holenwegen, un banquier zürichois respectable, sans la moindre preuve, le 11 décembre 2003.

L'hebdomadaire Die Weltwoche a récemment revélé l'affaire. Une triste affaire puisque ce banquier zürichois acculé de tous bords a dû vendre à perte son établissement.

C'est alors qu'intervient le conseiller fédéral Christoph Blocher, chef du Département fédéral de justice et de police, auquel Valentin Roschacher est rattaché, qui demande à rendre des comptes. Ce conseiller fédéral a reçu des rapports vidés de toute substance puisque sous le sceau du secret (encore !).

Roschacher était déjà vivement critiqué dans les affaires Ioukos et Aeroflot qui sont enlisées depuis un certain nombre d'années (pour être classées à jamais ?). Non seulement inefficace, ce procureur manipule la justice à sa manière. C'est plutôt lui l'ennemi public no 1 puisque ses actes sont un "risque majeur pour la sécurité juridique de la place financière suisse" d'après l'AGEFI.

Qu'attend alors Christoph Blocher pour le virer ?

Dans quel monde de fous nous vivons !!!

Libellés :

0 Commentaires:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home